• Entretien

    < Retour

    Carénages

    Kärcher ou pas Kärcher ? Le lavage haute-pression fait débat. Ce qui est sûr, c'est qu'abuser de la pression pour limiter ses efforts provoque des infiltrations d'eau. Cette eau infiltrée derrière les joints ne peu plus s'évacuer toute seule, stagne et accélère la corrosion. Lorsque celà concerne le circuit électrique, ce sont des courts-circuits à les clés. Pour utiliser sans risque le lavage à l'eau, il ne faut pas abuser de la pression. Préférez le jet d'eau dans la mesure du possible. Dans les stations de lavage, même adaptées aux 2-roues, gardez une distance raisonnable.

    Pour un entretien régulier, il existe des produits de nettoyage à sec. Pas besoin d'eau, juste d'un chiffon. Motul a développé un produit de ce type : "Wash & Wax". On applique, on frotte avec le chiffon, puis on frotte avec un chiffon prpre et sec. Les résultats sont très bon sur les carénages en entretien régulier.

    Pour un nettoyage plus poussé, les recettes tradionnelles restent les meilleures : un seau, de l'eau tiède, de liquide vaisselle, une éponge et un goupillon. L'éponge pour les grande surfaces lisses, le goupillon pour les recoins difficiles d'accès.

    Collecteurs d'échappement

    Pour les collecteurs et la ligne d'échappement en général, l'essentiel est de le faire régulièrement. Pour en nettoyage en prfondeur, utiliser un produit de polissage, comme le "Belgom Chrome" ou "Belgom Alu" (plus doux). On en applique un peu sur un chiffon et on frotte... longtemps.. Une fois que le produit a séché et disparu, on lustre avec un chiffon propre et sec. C'est assez fatiguant, d'où l'intérêt de le faire régulièrement.

    Si l'opération est répétée régulièrement, on peut même se passer de produit. Un chiffon prepre et sec suffit pour retrouver l'éclat du métal et faire disparaître cette crasse poreuse rouge brique particulièrement disgracieuse.

    Chaîne et jantes

    Pour les motos dépourvues de cardan, la chaîne est un cauchemar en terme de nettoyage. On s'en met partout, le cambouis est particulièrement tenace. Vous pouvez dépenser des fortunes dans des nettoyants en bombe, en spray, en kit, mais une astuce efficace consiste à utilise LE solvant qui va bien : le pétrole désaromatisé.

    Contrairement au WD40 très efficace aussi, le pétrole n'attaque pas les joints toriques situés à l'intérieur des rouleaux de la chaîne (en rouge sur l'illustration). Pour bien faire, munissez-vous d'un pot de confiture propre et de son couvercle, d'un pinceau de bricolage (qui n'a jamais servi à la peinture) et verssez un fond de pétrole désaromatisé dans votre pot. Avec le pinceau, badigeonnez votre chaîne et votre jante arrière. Attention aux gouttes, elles vont tâcher et polluer le sol. Une fois votre cambouis chaîne-jante bien dissous, essuyez le tout avec un chiffon. Ho ! Une chaîne toute neuve ! Et sans efforts... Laissez bien sécher la chaîne avant de regraisser. Ou mieux, faite un petit tour. Cela fera sécher la chaîne, et la fera un peu chauffer juste avant de regraisser.
    Pour bien faire, pensez à démonter le cache du pignon de sortie de boite. C'est là que le cambouis s'accumule le plus et que restent de nombreuses saletés. On y trouve même des gravillons !
    Pour ne pas trop se salir, vous pouvez utiliser des gants en latex. Mais les graisses et le pétrole les dégraderont très vite.

    Bloc moteur

    Pour le nettoyage extérieur du bloc moteur, vous pouvez utiliser du WD40 ou du pétrole désaromatisé. Soyez vigilant sur un point : le WD40 attaque le caoutchouc. Il le déssèche, le rend craquant et lui faire perdre sa souplesse. Mieux vaut donc éviter les caoutchoucs ou utiliser du pétrole désaromatisé.